L'agriculture biologique est une méthode d'agriculture sans produits chimiques. Elle se concentre sur l'amélioration de la microbiologie comme moyen d'augmenter la croissance des plantes et de produire des rendements.

Bannière porte clé vache laitière

I. Que comprends l'agriculture biologique ?

L'agriculture biologique comprend (mais n'est pas limitée à)

  • l'agriculture biologique que l'on connait tous
  • l'agriculture biodynamique
  • l'agriculture durable
  • L'agriculture séquentielle naturelle
C'est quoi l'agriculture biologique ?

    Qui a-t-il de meilleur que de bonnes carotes bio ?

    a. Quels sont les intérets ?

    Les méthodes d'agriculture biologique constituent un moyen viable de produire des produits nutritifs de haute qualité sans utiliser de grandes quantités d'engrais et de pesticides conventionnels ni recourir à la modification génétique.

    b. Sur quoi repose-t-elle ?

    L'agriculture biologique repose principalement sur l'utilisation de compost aérobie et d'innoculums liquides associés, de biofertilisants et d'autres additifs organiques ainsi que sur de bonnes techniques de gestion pour construire le sol. 

    L'agriculture biologique fonctionne avec des systèmes et des processus naturels pour construire un sol optimal, la santé des plantes et des animaux, tout en incorporant le meilleur des méthodes agricoles "conventionnelles" pour maintenir les niveaux de production et la qualité.

    Enfin, elle recherche également des résultats en matière de nutrition alimentaire et d'amélioration de la santé des écosystèmes.

    Bannière tshirt vache bandana

    II. Pourquoi l'agriculture biologique ?

    Les agriculteurs progressistes du monde entier cherchent des alternatives à leurs pratiques de gestion actuelles, en particulier leur dépendance croissante aux pesticides, aux herbicides, aux engrais artificiels et autres additifs à base de sel.

    a. Une alternative aux méthodes conventionnelles ?

    L'agriculture biologique est l'une de ces alternatives. Elle présente une méthode viable de production de produits nutritifs de haute qualité. L'approche biologique par rapport à ce qui est mesurable.

    L'approche biologique de l'agriculture est basée sur la mesure de la vie microbienne dans le sol, puis sur l'application des microbes, des nutriments, du compost, dont le sol a besoin pour retrouver son équilibre.

    b. Comprendre le cycle de succession

    Une partie importante de cette approche consiste à comprendre le cycle de succession du sol. Le rapport entre les champignons et les bactéries est différent dans les différents types d'écosystèmes, de sorte que le rapport optimal dépend de ce qui est cultivé.

    Grâce à ces connaissances, les composts, les thés de compost et les programmes d'additifs pour le sol peuvent être adaptés à la superficie spécifique du terrain et à la culture ou à l'espèce d'arbre souhaitée.

    T-shirts

    III. Que faire pour avoir un sol de bonne qualité ?

    • Équilibrer les minéraux du sol en utilisant des tests scientifiques sur l'activité microbiologique et l'analyse chimique.
    • Appliquer des amendements pour améliorer la structure, la biologie et la disponibilité des éléments nutritifs du sol.
    • L'ajout d'humate et d'acide humique liquide aux engrais conventionnels pour améliorer l'efficacité et la croissance des racines.
    • Appliquer un traitement nutritionnel et biologique des semences pour optimiser la germination.
    • Injection de liquide de nutrition et de biologie vivante.
    • Application d'une nutrition foliaire (pas seulement de l'azote) avec la biologie pour augmenter le potentiel de rendement et de qualité tout en réduisant les risques de parasites et de maladies.
    • Application de champignons spécifiques aux résidus de plantes pour augmenter la teneur en carbone du sol et les éléments nutritifs disponibles. Améliorer la fertilité naturelle des sols

    La disponibilité du phosphore et du calcium, ainsi que la présence d'une population microbienne du sol active et diversifiée, sont essentielles pour maintenir une croissance végétale hautement productive et durable.

    Les pratiques et la gestion agricoles conventionnelles, telles que la culture continue, la dépendance excessive aux pesticides et aux herbicides ou l'application excessive d'engrais conventionnels, entravent la disponibilité de ces nutriments et ont un impact négatif sur la taille et la diversité de la population microbienne du sol.

    Une jeune pouce dans un champ

    IV. Comprendre la fertilité naturelle des sols

    L'agriculture biologique est basée sur des principes scientifiques et sur le bon sens. Il est essentiel de réaliser que les microbes sont à la base de tous les systèmes de production agricole. De nombreux agriculteurs connaissent déjà l'importance des microbes dans l'alimentation des ruminants.

    a. Les bactéries jouent un rôle crucial

    Un autre exemple est le rôle des bactéries Rhizobium qui favorisent la fixation de l'azote dans les légumineuses. Les producteurs doivent comprendre les processus naturels qui se déroulent dans leur exploitation, puis apprendre à rechercher les indicateurs qui permettent d'identifier un manque d'activité microbienne - et son effet évident sur la nutrition disponible des plantes et du bétail.

    Les insectes, les maladies et les mauvaises herbes sont de tels indicateurs. La gestion conventionnelle impose que ces parasites soient éliminés à l'aide de pesticides. 

    b. Pourquoi le bio est-il plus efficace ?

    L'agriculture biologique vise à s'attaquer à la cause de ces problèmes, plutôt qu'à leurs symptômes. Afin de maximiser la nutrition disponible des plantes, et donc du bétail, il est nécessaire de créer une activité microbienne florissante et durable dans le sol lui-même.

    Dans la plupart des sols cultivés et pâturés, la taille et la diversité de la chaîne alimentaire du sol sont aujourd'hui insuffisantes pour assurer une fertilité et une nutrition végétale autonomes aux niveaux de production requis. Non seulement cela diminue la quantité de matière organique convertie en humus et l'activité microbienne au fil du temps, mais cela a également des répercussions sur la capacité du sol à retenir l'eau.

    Par exemple, on estime qu'une augmentation d'un pour cent de l'humus peut permettre au sol de retenir 80 000 litres d'eau supplémentaires par hectare. L'application de nutriments microbiens, tels que les cultures liquides fermentées, sur la terre nue ou le feuillage aide à établir une population microbienne florissante et durable dans le sol.

    c. Plus de bactéries pour une meilleure fertilité naturelle

    En améliorant la masse et la diversité microbiennes du sol, les producteurs peuvent améliorer la fertilité naturelle de leurs sols. En retour, cela augmente la quantité de nutriments disponibles pour les plantes et donc pour le bétail.

    Si le système est équilibré, le réseau alimentaire du sol contribuera également à maintenir un pH satisfaisant dans le sol. En améliorant la masse et la diversité microbiennes du sol, les producteurs peuvent améliorer la fertilité naturelle de leurs sols. En retour, cela augmente la quantité de nutriments disponibles pour les plantes et donc pour le bétail.

    V. L'agriculture biologique, un enjeux de taille ?

    L'agriculture biologique représente un défi majeur pour la pensée conventionnelle. (Malgré cela, de nombreux agriculteurs australiens ont déjà intégré avec succès les principes de l'agriculture biologique dans leurs exploitations ; mais la plupart des producteurs doivent le voir en pratique avant de pouvoir vraiment le comprendre).

    De bonnes tomates !

    VI. Comment commencer à pratiquer l'agriculture biologique ?

    De nombreux agriculteurs qui ont suivi nos cours et nos forums nous posent cette question : "Par où commencer avec l'agriculture biologique ? La réponse à cette question est complexe et différente pour chaque exploitation agricole, mais pour la résumer, nous recommandons ce qui suit :
    Sachez que la santé de vos plantes et le rendement de vos cultures dépendent de la santé de votre sol.

    1. Équilibrer les minéraux du sol pour favoriser la vie du sol, la structure du sol, la production végétale et la santé animale.

    2. Analyser votre sol pour déterminer ce qu'il contient.

    3. Augmentez la teneur en matière organique et en humus de votre sol en utilisant le paillage, l'engrais vert et le compostage ou en utilisant des pâturages en rotation.

    4. Utilisez du compost testé par un organisme indépendant. Peu de fournisseurs de compost comprennent que le compost doit être produit avec une gestion rigoureuse et qu'il doit contenir un grand nombre d'espèces microbiologiques bénéfiques. 

    5. Pensez à des méthodes de gestion permettant d'accroître la vie bénéfique des sols, comme les protozoaires, les champignons et les vers de terre.

    6. Appliquer du compost de bonne qualité et d'autres additifs pour le sol qui améliorent les stimulants de la vie du sol.

    7. Rendez visite aux agriculteurs qui pratiquent avec succès l'agriculture biologique et qui fondent leurs décisions sur des preuves scientifiques et sur ce qui est vu en surface.

    8. Repensez et adaptez votre programme chimique : éliminez progressivement les engrais, herbicides et pesticides nocifs dans la mesure du possible.

    9. Livres d'étude et autres informations qui encouragent les méthodes d'agriculture biologique.

    10. Assister à des forums et à des cours qui encouragent l'agriculture biologique, en particulier lorsqu'il existe des études de cas sur des propriétés à petite et à grande échelle.

    11. Demandez les services d'un consultant en agriculture biologique qui connaît bien les communautés microbiologiques des sols et leur importance pour la productivité et la durabilité à long terme.

    12. Rejoignez un groupe d'étude sur l'agriculture biologique. Dans ces groupes, vous bénéficierez du soutien et des contributions de vos collègues agriculteurs qui ont également décidé de suivre la voie biologique. C'est dans ces groupes que les questions d'application pratique font surface et sont traitées.

    13. Contactez un laboratoire pour une analyse et une consultation sur la biologie des sols.

    14. Équilibrer les minéraux du sol pour faire progresser la vie du sol, la structure du sol, la production végétale et la santé animale.

    https://le-petit-fermier.com/collections/peluches-animaux-de-la-ferme/products/peluche-lapin-rose