Vivre Ă  la campagne en temps de Covid

La crise sanitaire que nous traversons n’a pas que des effets nĂ©gatifs. En effet, ce virus Covid 19 a tout de mĂȘme l’audace de se positionner en rĂ©vĂ©lateur de nos besoins profonds et a le mĂ©rite de mettre en lumiĂšre nos limites d’acceptation. Il apparaĂźt d’ailleurs, selon de nombreuses Ă©tudes, que l’adaptation Ă  cette pandĂ©mie se rĂ©alise bien diffĂ©remment que l’on soit localisĂ© en zone rurale ou que l’on se revendique parfait citadin. 

Un changement de taille dans le domaine professionnel se rĂ©vĂšle aussi ĂȘtre source de questionnement. En effet, le tĂ©lĂ©travail, souvent dĂ©criĂ© et non acceptĂ© par les employeurs il y a encore de cela Ă  peine 1 an, se veut dĂ©sormais quasi gĂ©nĂ©ralisĂ©. Cette nouvelle maniĂšre d’aborder la relation Ă  l’emploi a permis Ă  bon nombre de citoyens de tester un autre style de vie, ou tout du moins d’en rĂȘver. Parfois mĂȘme, certains y ont pris goĂ»t.

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid | Le Petit Fermier

Pour ces convaincus du travail Ă  distance, d’autres interrogations liĂ©es Ă  un conditionnement sociĂ©tal qui s'effrite peu Ă  peu voient le jour. “ Et si je prĂ©servais une qualitĂ© de vie en travaillant Ă  distance d’un endroit qui me procure du bien-ĂȘtre ? Suis-je obligĂ© de continuer Ă  m’épuiser dans ce rythme dingue, de perdre un temps fou dans les transports pour rentrer irritĂ©, en dĂ©but de soirĂ©e, dans mon appart sans jardin ? “ 

Il n’en fallait pas plus pour constater un fort regain d’intĂ©rĂȘt pour nos campagnes par les citadins Ă©puisĂ©s par le rythme effrĂ©nĂ© des villes. RapatriĂ©s au vert pour quelques jours, quelques semaines et parfois mĂȘme quelques mois, certains ne veulent plus partir, d’autres entament les dĂ©marches pour s’installer dĂ©finitivement Ă  la campagne. Pourtant quitter la ville et ses avantages n’est pas si simple et ne s’impose pas Ă  tous. Le changement de vie est important et ne s’improvise pas !

BanniĂšre tshirt vache bandana

La campagne : un endroit privilégié pour se confiner ?

La campagne
 Vous en avez rĂȘvĂ© pendant le confinement ? Vous y avez peut-ĂȘtre mĂȘme passĂ© quelques jours ? Ou vous faites peut-ĂȘtre partie de ces nombreuses personnes qui ont choisi de fuir dans un environnement plus sain de peur d’étouffer en ville ?

Sans la gĂ©nĂ©ralisation du tĂ©lĂ©travail dans le monde professionnel, ces mises au vert n’auraient pas Ă©tĂ© envisageables. La gestion du coronavirus, liberticide s’il en est, a tout de mĂȘme mis entre vos mains quelques outils non nĂ©gligeables pour aborder votre vie diffĂ©remment. Les confinements successifs ont pointĂ© les difficultĂ©s, pour certains, de vivre en ville et l’avantage pour d’autres d’évoluer en pleine nature. 

Mais, vivre Ă  la campagne, est-ce vraiment la panacĂ©e ? Entre rĂȘve et rĂ©alitĂ©, entre thĂ©orie et pratique, il y a souvent un monde : est-ce aussi le cas pour ces nouveaux amoureux de grands espaces ?

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid | Le Petit Fermier

Qu’espùrent trouver les citadins à la campagne ?

Le rapport Ă  l’économie et aux dĂ©penses d’argent est bien diffĂ©rent en zone rurale et en plein centre-ville. Bon nombre de citadins dĂ©noncent le fait de travailler pour gagner l’argent suffisant leur permettant de survivre en ville, cet endroit oĂč tout coĂ»te si cher. Les loyers exorbitants, les sollicitations constantes, les dĂ©penses en futilitĂ© y sont monnaie courante. 

La connexion Ă  l’autre et Ă  la nature reste un des arguments favoris des personnes en mal d’air frais. En ville, la perte du lien social est une triste rĂ©alitĂ© qui pĂšse bien lourd sur les Ă©paules des citadins oppressĂ©s. La qualitĂ© et le rythme de vie les poussent Ă  fuir ce mode de vie trop longtemps subi. L’envie d’espace, le besoin de ressentir un sentiment de libertĂ© et d’évoluer dans un environnement plus apaisant finissent par convaincre les plus rĂ©ticents.

T-shirt noir cowgirl

Mais la campagne, c’est aussi une rĂ©alitĂ© de temps Ă  autre plus dure avec :

  • des offres d’emploi moins abondantes, 
  • des services moins diversifiĂ©s, 
  • une culture moins accessible,
  • et des moyens de transport plus complexes. 

MĂȘme si les citadins en partance recherchent la plupart du temps un compromis entre ville et campagne profonde, la solitude et la lenteur peuvent aussi effrayer et rĂ©clament, tout du moins, un certain temps d’adaptation.

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid | Le Petit Fermier

Le télétravail généralisé par la crise du Covid 19 : un tremplin pour partir à la campagne ?

S’installer Ă  la campagne ne quitte plus l’esprit de nombreuses personnes qui aspirent Ă  une maison en pleine nature et Ă  retrouver une qualitĂ© de vie qui ne place plus le travail au centre du monde familial. Le rythme de vie effrĂ©nĂ© en ville ne permet plus aux familles, aux couples et aux personnes seules de rĂ©ellement profiter du moment prĂ©sent. Le tĂ©lĂ©travail, providentiel, leur offre une porte de sortie !

Une vie néorurale : le bonheur est-il vraiment dans le pré ?

Si vivre à la campagne présente des avantages non discutables et plutÎt agréables, aborder un changement si important dans son entiÚreté est primordial. 

Pendant le confinement, en ville, vous avez rĂȘvĂ© :

  • d’espaces verts,
  • d’un jardin attenant Ă  votre maison,
  • d’un retour Ă  une vie plus simple et plus sereine,
  • de vous balader en pleine forĂȘt ou Ă  travers champs, 
  • de conserver quelques contacts sociaux avec vos voisins.

La campagne vous offre des facilitĂ©s Ă  remplir ces envies, c’est certain. Le tĂ©lĂ©travail, dĂ©sormais, validĂ© par bon nombre d’entreprises permet d’envisager la concrĂ©tisation de cette envie qui vous poussez Ă  partir ailleurs. Pourtant, vivre Ă  la campagne prĂ©sente aussi quelques difficultĂ©s d’adaptation pour certains et quelques dĂ©sagrĂ©ments Ă  prendre en compte avant de vous installer dans ce petit village fantasmĂ©. Quitter la ville pour vivre en pleine nature dans la maison de vos ancĂȘtres est tout Ă  fait diffĂ©rent que de s’installer Ă  la campagne dĂ©finitivement. Les bouffĂ©es d’air frais retrouvĂ©es, la joie d’évoluer dans un espace plus sain et plus sauvage pendant le confinement peuvent aussi laisser place, Ă  la longue, Ă  une solitude et Ă  une perte de repĂšre qu’il importe de ne pas minimiser. 

BanniÚre porte clé vache laitiÚre

N’oubliez pas pour quelles raisons vous aviez choisi de vous installer en ville, avant que le coronavirus frappe Ă  la porte de notre monde. Bien souvent, les citadins sont trĂšs attachĂ©s Ă  leur mode de vie urbaine et la phase d’adaptation est parfois plus rude que prĂ©vue. Avez-vous pensĂ© aux facilitĂ©s urbaines qui vous rendaient la vie agrĂ©able ? Êtes-vous prĂȘt Ă  les abandonner et Ă  composer diffĂ©remment pour rejoindre un hameau tranquille, parfois loin des commoditĂ©s que vous connaissiez, sans transport en commun rĂ©gulier  ? 

L’aventure est possible et belle, mais pensez Ă  la prĂ©parer en amont et Ă  ne pas vous laisser bercer d’utopies. N’oublions pas, par exemple, ces agriculteurs, amoureux de leur campagne, qui Ă©prouvent tant de difficultĂ©s Ă  joindre les deux bouts. Le “ Petit Fermier “ met d’ailleurs un point d’honneur Ă  reverser une partie de son chiffre d'affaires à l’association “  solidaritĂ© paysans “.

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid

Un exode urbain pour un retour Ă  la terre : pas seulement !

Tout plaquer et partir se mettre au vert n’est pas l’apanage de cette annĂ©e 2020. L’exode urbain a dĂ©butĂ© il y a dĂ©jĂ  quelques annĂ©es par le retour Ă  la terre d’idĂ©alistes et d’écolos convaincus en quĂȘte d’une vie plus en phase avec la nature. 

Aujourd’hui, les personnes en mal de campagne ont des profils bien diffĂ©rents ce qui induit une nouvelle nĂ©oruralitĂ© d’une grande diversitĂ©. Les exilĂ©s des villes foisonnent comme : 

  • ce jeune en quĂȘte de sens et de valeurs humaines bien ancrĂ©es, 
  • cette mĂšre de famille Ă  la recherche d’une vie plus proche de ses enfants, 
  • ce cadre qui fuit l’effervescence citadine tout en restant attachĂ© Ă  sa boĂźte pour laquelle il exerce maintenant en tĂ©lĂ©travail.

Encourager ce mouvement pourrait permettre un repeuplement des villages, parfois isolĂ©s, avec des personnes, des familles qui peuvent apporter Ă  la communautĂ© villageoise des compĂ©tences et des points de vue bien diversifiĂ©s. La recherche d’une qualitĂ© de vie meilleure est Ă  la base de ce dĂ©placement vers les campagnes. Cette envie de vie diffĂ©rente se manifeste bien diffĂ©remment et le retour Ă  la terre n’est plus la seule source de motivation de ces personnes ensorcelĂ©es par la vie rurale.

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid

Ce virus, Ă©lĂ©ment dĂ©clencheur d’une prise de conscience

Le coronavirus s’est immiscĂ© dans nos vies depuis un peu plus d’un an, modifiant nos repĂšres, nos codes et nos habitudes. L’adaptation ne se fait pas sans mal, mais l’humain montre une fois de plus sa capacitĂ© de rĂ©silience. Sans minimiser l’impact sur nos sociĂ©tĂ©s de ce virus perturbateur, il est Ă©galement bon de constater qu’il se veut aussi un rĂ©vĂ©lateur de nos besoins et nous amĂšne, au bout de plusieurs mois de confinement, Ă  nous poser des choix de vie assez stratĂ©giques. 

Ce confinement a permis Ă  bon nombre d’entre nous de s’interroger sur un style de vie qui a atteint ses limites, mais aussi sur nos attentes et nos objectifs. Le Covid 19 a fait ressortir, avec fracas et sans dĂ©tour, nos prioritĂ©s. Il nous y a obligĂ©s, sans concession et de maniĂšre un peu maladroite !

Pour beaucoup d’entre nous, l’accĂšs au tĂ©lĂ©travail a modifiĂ© notre rapport au monde professionnel et la maniĂšre d’envisager notre emploi. Entreprises et salariĂ©s se rendent compte que travailler de chez soi, avec les avantages que cela comporte, est plus qu’envisageable, du moins en partie et peut mĂȘme, pour certains profils de salariĂ©s, se rĂ©vĂ©ler plus que bĂ©nĂ©fique. Ralentir le rythme, se recentrer sur soi et sur sa famille a ouvert les yeux d’une population qui se maintenait en apnĂ©e dans le monde de la performance, de la rentabilitĂ© et de l’immĂ©diatetĂ©. La campagne est apparue alors comme l’endroit idĂ©al pour repartir Ă  zĂ©ro et repenser sa vie.

Vivre Ă  la campagne en temps de Covid

Prendre la clé des champs : oui, mais aprÚs ?

C’est dĂ©cidĂ© : le confinement a eu raison de votre patience. Vous avez dĂ©cidĂ© de quitter la ville et partez vous installer Ă  la campagne. FĂ©licitations ! 

Vous souhaitez aborder votre quotidien avec plus de facilitĂ© et vous dĂ©partir de cette sociĂ©tĂ© de consommation omniprĂ©sente en ville ? Vous avez rĂ©ussi Ă  transposer votre emploi pour vivre Ă  la campagne, vos projets prennent forme ? Vous ĂȘtes certain de pouvoir vous passer aisĂ©ment des facilitĂ©s urbaines et des commoditĂ©s de la ville ? La facilitĂ© pour trouver un restaurant, une salle de sport, un thĂ©Ăątre et un cinĂ©ma ne vous manquera pas ? 

Le changement de vie peut vraiment ĂȘtre radical et, mĂȘme si un besoin urgent vous invite Ă  prendre vos distances avec la ville, pensez Ă  valider que ce choix est le bon pour vous et pour votre entourage avant de vous lancer dans l’extraordinaire aventure rurale. 

En attendant, notre site le petit fermier vous emmĂšne dans l’univers de la ferme pour aborder en douceur, auprĂšs de vos enfants, votre futur changement de vie. Sur notre blog, nous vous partageons quelques articles d’actualitĂ© pour vous aider dans votre mise au vert et contentons vos bambins avec quelques publications ludiques et activitĂ©s Ă  faire en famille. Suivez-nous aussi sur les rĂ©seaux sociaux pour un amusement garanti !

ON CONTINUE LA LECTURE ?